club de lecture

Lancer un club de lecture en pleine crise sanitaire

Il y a environ un mois, une question m’a été posée sur le blog : comment lancer un club de lecture en pleine crise sanitaire ? La question m’a prise au dépourvu. Je n’y avais pas réfléchi. J’ai tenté de trouver quelques astuces pour aider cette personne dans son projet. Mais honnêtement, je ne pense pas avoir été d’une grande aide à ce moment-là. Depuis, l’idée n’a pas arrêté de tourner dans ma tête. Je la trouve excellente ! Il faut trouver une alternative pour continuer à faire vivre nos chers clubs de lecture. Mais alors, comment faire ?

  • Pourquoi lancer un club de lecture maintenant ?

Pour bien commencer, commençons par le commencement. Certains d’entre vous peuvent se poser la question. Est-ce vraiment maintenant le meilleur moment pour lancer un club de lecture ? Oui ! C’est même la meilleure des idées. Le confinement et les règles de distanciation sociale ne favorisent pas les échanges. Or nous avons plus que jamais besoin de nous retrouver et de passer du temps ensemble pour nous entraider et surmonter la crise.

Les clubs de lecture sont des lieux de vie, d’échange et de partage. Ils sont un espace de réflexion qui nous permet d’évoquer le monde dans lequel nous vivons, et les difficultés que nous rencontrons. Ils sont l’une des seules occasions pour les lecteurs de partager leur passion. Donc plus que jamais, oui, nous avons besoin d’eux !

  • Mais alors, comment faire ?

Les réunions en public à plusieurs personnes sont compliquées. Dans le contexte de la crise sanitaire, on ne peut pas être trop nombreux dans un même lieu fermé. Le couvre-feu ne facilite pas les choses. Et trouver un lieu où se rassembler est encore une autre gageure ! Les cafés étant fermés, il faut faire preuve de créativité ou alors se rassembler tout simplement chez un participant. Reste quand même que vous ne serez pas nombreux à discuter de vos dernières lectures !

  • Les solutions virtuelles à la rescousse

Grâce au confinement, les Français sont devenus les champions du monde de l’apéro zoom. Il fallait seulement une pandémie mondiale pour nous forcer à prendre el virage technologique. Pour moi qui travaille dans le monde du web, c’est assez amusant de voir tout le monde autour de moi devenir un pro des outils numériques !

La bonne nouvelle, c’est que ces outils de communication longue distance se sont démocratisés. Et ça peut être une solution intéressante pour lancer et animer un club de lecture. Il suffit pour ça de se mettre d’accord sur une date et un créneau horaire. Le modérateur du club de lecture se charge d’envoyer les invitations Zoom à tous les participants. La bonne nouvelle, c’est que vous pouvez vous « retrouver » à plusieurs pour échanger en direct et face-à-face. L’autre bonne nouvelle, c’est que vous pouvez intégrer des gens de la France entière dans votre discussion !

Si vous ne pouvez pas passer par Zoom, vous pouvez toujours créer une page Facebook. Il suffit pour cela de créer une page privée dédiée aux membres de votre groupe. Certains clubs de lecture fonctionnent déjà comme ça. C’est notamment le cas du club du Cercle Belfond. Le modérateur lance la discussion, et chacun participe dans la rubrique des commentaires. Certes, on perd un peu en chaleur humaine ! Mais la réactivité et l’interaction sont au rendez-vous.

  • Des solutions « en vrai »

Zoom, Facebook, et les autres outils numériques, c’était la solution la plus évidente. C’est quelque chose d’assez simple à mettre en place. Et en plus, c’est gratuit ! Mais certains d’entre vous vont peut-être tiquer. Ce n’est pas très chaleureux. On perd le côté chaleureux des clubs de lecture, et finalement ce n’est pas très original. Faire un club de lecture Zoom le week-end alors que vous avez déjà plusieurs réunions virtuelles dans la semaine, ça n’offre pas une coupure très marquée !

Je me suis creusée les méninges, et j’ai trouvé deux autres solutions, plus créatives et plus chaleureuses pour faire vivre un club de lecture en pleine crise sanitaire.

  • Le Carnet Voyageur

Cette idée m’a été inspirée par un classique de la littérature moderne : Quatre Filles et un Jean. Dans le livre, les filles s’envoient chaque semaine le jean commun à l’une d’entre elles. Un véritable relai se met en place, et le jean est toujours accompagné d’un mot pour que les filles sachent ce qui arrive aux unes et aux autres. Je vous propose de faire la même.

En amont, il faut vous mettre d’accord sur le livre à lire et sur une chaine d’adresse avec un ordre d’envoi. A la date prévue (en fin de mois par exemple), le modérateur écrit son avis lecture dans le carnet et l’expédie ensuite par la poste à la première personne du club. Chacun leur tour, les membres du club reçoivent le carnet pour lire les avis précédents et ajouter le leur, avec leurs réflexions en réaction aux précédents avis. Le carnet tourne ainsi. En parallèle, le club enchaîne sa seconde lecture, et de mois en mois, le carnet peut continuer à circuler. Il faut simplement se mettre d’accord pour payer les frais d’expédition. Ou alors, si vous n’habitez pas loin les uns des autres, le déposer directement dans les boîtes aux lettres.

  • L’échange de lectures

Une autre option possible consiste à faire vivre le club de lecture avec des échanges d’idées de lectures plutôt qu’avec une lecture commune. Je m’explique. D’habitude, on lit tous ensemble le même livre pendant une période donnée. Là, on se met d’accord sur une période de lecture, sauf que les participants échangent leurs livres. L’idée est de puiser dans nos bibliothèques pour nous faire découvrir nos livres préférés. On envoie le livre à une personne, en échange on en reçoit d’une autre personne. Ce sont des prêts, donc il faudra les rendre ensuite ! Pendant le temps imparti, chacun lit le livre qu’il a reçu. On peut ensuite le renvoyer avec un petit mot pour dire ce qu’on en a pensé.

D’accord, la discussion est limitée. Mais c’est l’occasion de partager nos coups de coeur avec d’autres lecteurs. Et là encore, le modérateur peut s’adapter : faire des échanges spécial coups de coeur, des échanges thématiques (roman policier, littérature française, livre le plus détesté…), ou même pourquoi pas des échanges à l’aveugle (vous ne savez pas qui vous envoie le livre car le modérateur tire au sort les destinataires de chacun).

Comme vous le voyez, on peut trouver des solutions. Et la crise sanitaire ne signe pas la fin des clubs de lecture. Si vous êtes motivés et que vous connaissez d’autres lecteurs en manque de discussions livresques, n’hésitez pas à vous lancer. J’ajoute que ça peut notamment être une bonne idée pour encourager les jeunes lecteurs. Je pense que les enfants peuvent être assez sensibles à l’idée du carnet voyageur. Vous pouvez d’ailleurs l’adapter en leur faisant dessiner la scène qu’ils ont préféré par exemple.

J’espère que cet article vous a plut ! J’ai eu beaucoup de plaisir à réfléchir au sujet pour trouver des solutions originales. Alors si vous aussi vous avez des casse-têtes livresques à me soumettre, n’hésitez pas !

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s