The Bakeshop at Pumpkin and Spice

The Bakeshop at Pumpkin and Spice

Si les romances de Noël sont à la mode depuis plusieurs années en France, les romances d’automne sont encore hyper rares à trouver. Dans les pays anglo-saxons, ces romances cosy se sont peu à peu imposées, à mesure que la saisonnalité de la lecture est devenue une évidence pour les maisons d’édition. C’est vrai qu’on lit rarement des histoires de plage l’hiver, et qu’en automne on commence à avoir envie d’un petit feu de cheminée pour une romance sur fond d’été indien. Comme je lis pas mal de livres en anglais, j’ai donc choisi un livre écrit par trois romancières : The bakeshop at Pumpkin and Spice. Trois histoires d’amour, la poésie des couleurs automnales… et un soupçon de magie ! Voilà de quoi réjouir mon petit coeur de lectrice.

Abriana a grandi dans une petite ville côtière du Maine qu’elle ne quitterait pour rien au monde. Dans cette petite communauté soudée, tout le monde se connaît et se soutient. Sa famille, implantée là depuis des générations, tient une pâtisserie pleine de douceurs… et de mystères ! Car les femmes de la famille d’Abriana ont un don : celui d’aider les coeurs solitaires à trouver leur âme soeur. Un don qu’Abriana n’a pas encore développé, elle qui n’a jamais connu l’amour. Mais tout change à la faveur d’une rencontre. Comme elle, Caleb est passionné par la cuisine. Une dégustation des cookies d’Abriana sera-t-elle suffisante pour le faire tomber sous le charme de la jeune femme ?

The Bakeshop at Pumkin and Spice repose sur une jolie idée : trois courtes romances, toutes liées, mais chacune écrite par une autrice différente. Le fil rouge ? La pâtisserie de la famille d’Abriana !

La première histoire raconte l’histoire d’Abriana et de Caleb. C’est l’occasion de découvrir la charmante petite ville de Moonbright, dans laquelle le folklore est très présent et les traditions bien ancrées. En pleine période de Halloween, la petite ville nous plonge dans une atmosphère typique et pleine de charge, forcément dépaysante pour un lectorat français.

Les deux autres histoires mettent en scène des personnages croisés dans la première histoire. Et chaque nouveau couple est donc écrit par une autrice différente. Mais pas de panique : la cohérence est bien assurée. La seule différence, c’est vraiment le style d’écriture propre à chacune. Et là, je dois bien admettre que le livre pêche un peu. Parce que clairement, la première histoire est la moins bonne, à mon avis. Même si elle plante bien le décor, cette première romance signée par Donna Kauffman manque de peps. C’est assez gnan-gnan, il y a des longueurs et on s’ennuie un peu. L’écriture des deux autres est nettement plus dynamique, ce qui offre des lectures plus fluides et plus présentes.

The Bakeshop at Pumpkin and SpicePar ailleurs, même si les histoires flirtent avec la notion de magie, ce ne sont pas histoires fantastiques. Le lecteur peut croire ce qu’il veut. Magie ou pas, quelle est l’importance ? J’ai bien aimé cet aspect fantastique sans l’être vraiment car c’est bien dans l’esprit de Halloween. L’imagination a la place de prendre le relais, mais ça n’est jamais trop forcé.

En conclusion, The Bakeshop at Pumkin and Spice est une lecture sympa, même si j’étais quand même un peu déçue au début du livre. J’ai passé un bon moment. Mais honnêtement, je ne ressens pas un enthousiasme délirant pour ce livre au point de le recommander à tout le monde. Si vous êtes curieuse et que vous lisez en anglais, je pense qu’il y a d’autres romances d’automne plus originales et mieux réussies que celle-ci.

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s