Clair de Lune à Manhattan, roman de Sarah Morgan

Clair de Lune à Manhattan, comédie romantique de Sarah Morgan

Après nous avoir embarque dans des histoires romantiques à Central Park puis dans les Hamptons, Sarah Morgan nous ramène à New-York pour nous offrir une comédie romantique sous la neige. Clair de Lune à Manhattan vient clôturer la trilogie From New-York with Love. Et alors que les précédentes histoires se déroulaient au printemps puis en été, ce nouvel opus se déroule en plein décembre. Sapins de Noël, décorations lumineuses, paquets cadeaux et flocons de neige sont au rendez-vous. Rien ne manque pour vous séduire dans cette romance. D’ailleurs je dois bien avouer que j’ai dévoré ce tome en une seule journée !

Harriet est une timide, une vraie. La moindre difficulté sur son chemin est un obstacle infranchissable. Elle qui a passé toute sa vie hyper-protégée par son frère aîné et sa sœur jumelle doit pourtant apprendre à se débrouiller comme une grande. A présent qu’ils sont tous les deux en couples, ils ont moins de temps pour lui servir de bouée de secours dès que quelque chose tourne mal. Du coup pour Noël Harriet a décidé de s’offrir une cure de courage. Bien décidée à sortir de sa zone de confort, elle s’est lancée dans le challenge Harriet : chaque jour, elle se force à faire quelque chose qui la ferait fuir en temps normal. Dating en ligne, nouvelles rencontres, accepter de nouvelles missions professionnelles… Et jusqu’à présent le bilan n’est pas fameux. Non seulement Harriet s’est tordu la cheville en fuyant un restaurant pas la fenêtre des toilettes, mais la voilà obligée de cohabiter avec Ethan, un séduisant médecin urgentiste, à cause d’une petite chienne épagneule en détresse émotionnelle. Ce ménage à trois pourrait être la recette d’un désastre, mais pour réussir le challenge Harriet, il va bien falloir accepter de relever tous les défis, même les plus séduisants…

Dans les deux précédents tomes, Harriet avait l’air d’être la bonne fille de service. Discrète, gentille, patiente… bref, pas très intéressante ! Pardon d’être cruelle, mais après avoir lu l’histoire de sa sœur jumelle Fliss dans Un été dans les Hamptons, la différence de tempérament entre les deux ne penchait pas en la faveur de Harriet. Alors que Fliss s’est avéré être un personnage très riche et fascinant, j’avais l’impression que Harriet serait limitée, trop fade. En fait, pas du tout !

C’est vrai que la douce Harriet a un petit côté princesse de conte de fées. Elle est gentille, elle aide les vieilles dames, elle fait des cookies, vient en aide aux sans-abris. Une extrême compassion qu’elle prodigue à tous… sauf à elle-même. Harriet aime la Terre entière, sauf elle-même. C’est l’histoire d’une jeune femme convaincue qu’elle n’est pas suffisante pour mériter d’être aimée. Et rien que ça, c’est un point de départ très intéressant pour un roman.

Si Ethan est un personnage un peu cliché pour une comédie romantique, le personnage de Harriet est vraiment intéressant parce que Sarah Morgan jongle habilement avec les clichés des personnages de filles fragiles. C’est comme si elle prenait le cliché au pied de la lettre en disant : ok, prenons une fille fragile et racontons son histoire « pour de vrai ». Du coup, on découvre un portrait intime très touchant et tout à fait authentique. Une jeune femme qui s’est pris des coups dans la vie et essaye coûte que coûte d’apprendre à s’aimer et à aller de l’avant. Et je trouve que c’est un très beau message à faire passer dans une comédie romantique.

Clair de Lune à Manhattan, roman de Sarah MorganJ’en profite pour dire que Sarah Morgan fait réapparaître la formidable famille O’Neill, qui était au centre de l’excellente trilogie de Snow Crystal (les meilleurs romans de Sarah Morgan si vous voulez mon avis !). Ils apparaissent en guest star car la semaine avant Noël se passe dans leur station de sky. Quel plaisir de retrouver ces personnages adorés, même pour quelques pages seulement !

Avec Clair de Lune à Manhattan, Sarah Morgan clôt en beauté sa trilogie From New-York with love. J’avoue que je n’étais pas très emballée par le premier tome, mais par la suite j’ai été séduite par les thèmes abordés, par les personnages et c’est vrai aussi, par l’ambiance unique de chacun des livres. Dans Clair de Lune à Manhattan, la magie de Noël à New-York fait mouche. Je suis tombée sous le charme. Moi qui adore Noël (cette fête dure en fait un mois entier pour moi !), j’ai fait le plein de flocons de neige, de chaleur humaine, d’optimisme et de résilience. En outre, le challenge Harriet a quelque chose de très inspirant. Pourquoi pas en faire ma prochaine bonne résolution ?!

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s