Le Mystère du Hareng Saur

Le Mystère du Hareng Saur, roman de Jasper Fforde

La fin est proche ! Le Mystère du Hareng Saur est l’avant-dernier roman de la série Thursday Next écrite par Jasper Fforde. Il fait immédiatement suite au Début de la fin, le tome précédent qui se terminait par un accident. Thursday Next, victime d’une tentative d’assassinat à bord d’un Zeppelin, semblait en très mauvaise posture. Une fin particulièrement frustrante pour n’importe quel lecteur normalement constitué. Voyons ! On abandonne pas son personnage principal à la dernière phrase du roman, entre la vie et la mort ? Même George Martin ne fait pas ça, c’est dire ! A l’époque, quand j’ai lu pour la première fois la série de Thursday Next, je trépignais d’impatience. J’avais hâte que Le Mystère du Hareng Saur sorte enfin en France pour connaître la suite de l’histoire. Ce temps d’attente fut une torture. Mais la patience est toujours récompensée !

Thursday Next a disparu. Mais cette fois, il ne s’agit pas d’une simple disparition de quelques jours, le temps de boucler une enquête ou de retourner dans son monde. Non, la détective littéraire, l’une des figures de proue du service de la Jurifiction (la police du monde des livres), a bel et bien disparu sans que personne ne sache où elle se trouve. Tandis que les chefs de la Jurifiction la recherchent tout en empêchant une guerre entre le roman grivois et les féministes, la Thursday Next de fiction, double de papier de l’enquêtrice, décide de mener sa propre enquête. Mais cette gentille baba cool pas très douée pour l’action n’est pas une détective chevronnée. Entre gaffes et bévues, elle parvient tout de même à mettre le doigt sur un indice. Aidée par son fidèle majordome, un automate spécialiste des cocktails rétro, elle se lance sur la piste de la véritable Thursday. Mais plus elle avance dans son enquête et plus elle en est persuadée : Thursday a été visée par une tentative d’assassinat ; et elle a probablement été visée par des personnes hauts placées à la Jurifiction. Mais en a-t-elle réchappé ? Pour répondre à cette question, la Thursday de fiction va devoir s’aventurer dans l’environnement le plus hostile qui soit : le monde réel !

Le Mystère du Hareng Saur se démarque dès la première page. Car avec ce nouveau roman, Jasper Fforde prend un virage original et courageux : il évince purement et simplement le personnage principal de la saga ! En lieu et place, on se retrouve avec une nouvelle narratrice et héroïne, la Thursday fictionnelle qu’on avait rencontré dans un précédent tome.

Ce changement est une vraie surprise, et il prend forcément le lecteur à rebrousse-poil. L’un des principaux intérêts de cette saga, c’est justement le caractère bien trempé et plein d’humour de sa narratrice, un personnage féminin déterminé et chaleureux qu’on adore forcément. En plus, comme le tome précédent finissait par l’accident de dirigeable, on ne sait toujours pas ce qui est arrivé à Thursday ! Est-elle morte ? Est-ce que la Thursday de fiction va la remplacer pour de bon ?

Dans ce nouvel opus, le suspens est à son comble car l’intrigue se fonde sur deux questions : qu’est-il arrivé à Thursday ? Et va-t-il y avoir une guerre entre deux genres littéraires ? Ces deux intrigues fonctionnent très bien, et comme la Thursday de fiction a un rôle à jouer dans les deux intrigues, le lecteur la suit dans ses deux enquêtes avec beaucoup d’enthousiasme.

Si le suspens est au rendez-vous et que l’idée de changer de narratrice est une trouvaille brillante, Le Mystère du Hareng Saur a aussi quelques faiblesses. C’est vrai que c’est un tome moins drôle que les autres. Jasper Fforde a vraiment joué le jeu à fond. En changeant de narratrice, il a aussi pris le parti de changer de style d’écriture. La Thursday de fiction est plus terre à terre, moins drôle, que son alter ego du monde réel. Du coup, on ne retrouve pas ce second degré et ce sens de la dérision qui font le charme de la véritable Thursday. Et je pense que certains lecteurs peuvent être un peu refroidis par ce changement. J’avoue qu’en ce qui me concerne, cet humour m’a un peu manqué.

Le Mystère du Hareng SaurL’autre point noir de ce livre, c’est son rythme. Il se passe beaucoup de choses, mais le livre semble pourtant mal rythmé. C’est peut-être lié à la présence moins importante de l’humour, mais j’ai trouvé qu’il y avait parfois des longueurs. Les choses ne s’enchaînent pas avec autant de fluidité. Je n’avais pas eu cette impression lors de ma première lecture. Peut-être parce qu’à l’époque j’avais hâte de lire le livre, et j’avais fait abstraction des défauts. La relecture est moins indulgente, et je me rends compte aujourd’hui que ce roman est un peu moins bon que les précédents.

Le Mystère du hareng Saur reste quand même un excellent divertissement. Jasper Fforde fait l’effort de renouveler sa saga en offrant des nouveautés. En plus de la nouvelle narratrice, un nouveau personnage rejoint le casting : Sprockett, l’automate-majordome. Une excellente trouvaille car il apporte un humour un peu décalé qui fonctionne très bien. Et ses prises d’initiative rendent certains moments vraiment cocasses, notamment au moment d’une course-poursuite avec un taxi volant. Jubilatoire !

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s