Doubting Abbey, comédie de Samantha Tonge

Doubting Abbey, comédie de Samantha Tonge

Quand je vais à Londres, j’en profite toujours pour faire du shopping. C’est-à-dire courir les librairies pour faire des stocks de livres. C’est l’occasion de découvrir de nouveaux auteurs, des romans que je prends un peu au hasard, en me fiant seulement au résumé et à la curiosité que le livre peut susciter chez moi. Le roman de Samantha Tonge, Doubting Abbey, a donc été une rencontre de hasard, dans une librairie londonienne. L’histoire avait l’air très sympa et s’annonçait comme une lecture légère et divertissante. Il ne m’en a pas fallu plus pour le convaincre de ramener le livre dans l’Eurostar, avec une énorme pile de bouquins !

Quand Abbey, la colocataire et meilleure amie de Gemma, lui propose de prendre sa place dans une émission de téléréalité, Gemma est sûre et certaine que c’est la pire idée du siècle. La famille d’Abbey participe à une compétition originale sur le thème des demeures historiques : si le manoir familial (qui commence à tomber en ruines) gagne le concours, il remporte 1 million de livres sterling pour financer ses travaux. Sauf que Abbey doit partir en Afrique pour une mission humanitaire. Et puisque Gemma lui ressemble comme deux gouttes d’eaux, elle pourrait lui servir de doublure. Sauf que Gemma, qui a grandi dans une banlieue miteuse et travaille comme serveuse dans une pizzeria, n’a rien d’une lady. Pour aider son amie, elle doit donc subir un relooking extrême, apprendre les manières d’une lady avec la redoutable tante Constance… et ne pas révéler sa véritable identité à l’équipe de téléréalité… ni  l’oncle et au cousin d’Abbey, qui ignorent tout du subterfuge. Une fois arrivée sur place, Gemma se prend d’affection pour cette famille désargentée un peu originale. Bien décidée à les faire gagner, alors que leur camp est en train de se faire écraser par la concurrence, Gemma décide d’exploiter sa propre connaissance de la téléréalité pour pimenter les choses et susciter l’engouement des spectateurs. Il faut juste espérer que son plan ne va pas se retourner contre elle !

En le piochant dans la librairie, je pensais que Doubting Abbey allait être une romance. En fait pas du tout, le roman de Samantha Tonge est bel et bien une comédie. Certes, il y a un soupçon de romance dans l’air, mais ça reste avant tout une comédie hyper drôle, avec une avalanche de péripéties et de retournements de situation plus cocasses les uns que les autres.

J’avais été séduite par l’idée d’un roman qui exploitait le concept de téléréalité pour jouer avec la dimension « mise en scène » du programme, et ainsi créer des quiproquos en pagaille. Et effectivement, c’est une super bonne idée. Gemma, qui ne connait rien à l’histoire de l’architecture anglaise ou aux couverts qu’on doit utiliser à table, est en revanche très calé en télé-poubelle. Le contraste entre sa véritable personnalité et son personnage de lady bien élevé est hilarant. Elle a régulièrement des idées farfelues, et au fil des pages les choses deviennent de plus en plus dingues. Elle invente une romance entre elle et le jardinier, imagine des séquences émotion avec des réfugiés de guerre, anime un cours de cuisine qui vire à la catastrophe en plein direct…

Les personnages secondaires sont également très drôle. La cuisinière a travaillé pour la reine mère, le garde-chasse a la gâchette facile, le vieux comte est un ornithologue passionné et misanthrope sur les bords, son fils ressemble à monsieur Darcy (mais il tient un blog très décalé), et l’équipe de production n’est pas triste non plus ! Sans compter le château concurrent, où le baron a décidé d’initier des banquets sur le thème « orgies médiévales » afin de faire grimper l’audimat et de s’attirer les faveurs du public !

Doubting Abbey, comédie de Samantha TongeJusqu’aux toutes dernières pages, on ne s’ennuie pas une seule seconde. Une nouvelle péripétie ou catastrophe tombe du ciel à chaque chapitre, et la lecture de ce roman est donc jubilatoire. Il y a aussi un peu de suspens à cause d’une vieille querelle de famille dont on apprend l’origine à la toute fin du livre.

Savec Doubting Abbey, Samantha Tonge livre une comédie irrésistible. Elle joue avec les clichés de la lutte des classes et ceux de la téléréalité pour offrir une réflexion intéressante sur la culture de la mise en scène de notre époque. Chacun est obsédé par les apparences, montrer au monde entier que sa vie est parfaite et que nous vivons tous des vies de rêve. En fait, quand on va voir derrière la façade, nous sommes tous rongés par les mêmes doutes. Mais tout ça n’est pas grave car c’est le cœur de notre humanité.

J’ajoute que ce livre s’avère très facile à lire. A ma connaissance il n’est pas édité en version française, mais si vous parlez un anglais assez fluide, vous ne devriez pas avoir de problème à tout comprendre dans cette excellente comédie so british.

Belle lecture !

2 réflexions sur “Doubting Abbey, comédie de Samantha Tonge

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s