Nouveau départ, roman de Robyn Carr

Ouh la la, je suis très en retard dans mes chroniques ! J’ai profité du mois de janvier pour avancer dans ma découverte de Virgin River, l’excellente série de romans de Robyn Carr. J’en suis actuellement au 6e roman, et c’est toujours le même plaisir ! Mais avant cela, pour ne pas perdre le fil, voici déjà ma chronique de Nouveau départ, le quatrième livre de la saga. Il est disponible dans la nouvelle édition en version intégrale des éditions J’Ai Lu, dans le deuxième tome (un tome = 2 romans, c’est pratique !).

Quand le soldat Matt Rutledge meurt lors de son déploiement en Irak, le monde s’écroule pour ses proches. Sa jeune épouse, Vanessa, est enceinte de leur premier enfant. Et Paul, son meilleur ami, rendu à la vis civile, culpabilise de ne pas avoir été là pour son ami. Alors que Vanessa, toujours en deuil, s’installe à Virgin River pour se préparer à la naissance, elle a plus que jamais besoin de l’amitié de Paul. Mais ce dernier a du mal à trouver ses marques : il a toujours été amoureux de Vanessa en secret, et c’est grâce à lui que Matt avait rencontré la jeune femme. Le secret et le deuil se dressent entre eux. Et malgré l’aide de la petite communauté de Virgin River, ils risquent tous deux d’avoir du mal à reconstruire leurs vies.

Ce nouvel opus de Virgin River est intéressant parce qu’il met en scène beaucoup, mais alors vraiment beaucoup de personnages ! On retrouve tous les personnages des précédents tomes, pour lesquels j’ai eu tellement de coups de cœur que j’ai arrêté de compter, mais aussi de nouveaux venus, comme la famille de Vanessa. Autant de personnes avec lesquelles Robyn Carr nous familiarise peu à peu. Du coup, ce roman n’est pas seulement l’histoire de Paul et Vanessa. C’est plus que jamais l’histoire de tout une petite communauté.

Et c’est tant mieux parce que pour tout dire, le couple Paul/Vanessa ne m’a pas trop enthousiasmé. D’accord, ils sont sympas tous les deux. Mais j’avais quand même un peu envie de les secouer, particulièrement Paul qui était trop mou à mon goût. D’accord, ce n’est pas très charitable de ma part parce que le pauvre vient de perdre son meilleur ami, mais quand même ! Il tournait un peu en rond, était trop gentil, trop attentiste. C’est l’histoire qui veut ça, mais ça m’a un peu freiné dans ma lecture.

J’ai bien plus aimé l’aspect communauté de l’histoire. Voir l’évolution des personnages secondaires est un vrai plaisir. Robyn Carr arrive à jouer habilement avec tout ce petit monde. On se sent plus que jamais appartenir à la vie de cette petite ville de Californie. On y est bien, et personnellement je serais prête à signer tout de suite si une maison se libérait !

Pour avoir lu deux autres tomes après celui-ci, je sais que la suite de la saga est top. J’ai juste eu un passage à vide avec cette histoire parce que je n’ai pas trop accroché avec le couple mis en scène. Mais parfois ça arrive, n’est-ce pas ?

Et parmi vous, qui a lu Virgin River ? Est-ce que d’autres lecteurs ont eu le même ressenti avec ce roman ?

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s