Son Espionne royale et le mystère bavarois, roman policier

Il y a peu de temps, j’ai découverte une nouvelle série de romans policiers avec Son Espionne royale mène l’enquête, le livre de Rhys Bowen publié chez Robert Laffont. Un coup de cœur immédiat ! J’ai craqué pour cette histoire policière bourrée d’humour, qui se déroule dans l’Angleterre des années 1930, avec une héroïne dégourdie et pleine de charme. Ni une ni deux : j’ai lu la suite dans la foulée. Son Espionne royale et le mystère bavarois ne m’a occupé que pendant une seule soirée. Impossible de le lâcher tant j’ai tout aimé dans ce roman policier !

Les choses ont à peine le temps de rentrer dans l’ordre que déjà une nouvelle péripétie pointe le bout de son nez ! La pauvre Georgie vient tout juste de faire sortir son frère de prison, après l’avoir innocenté dans une affaire de meurtre. Mais elle doit aussitôt répondre présente quand la reine la convoque à Buckingham. L’affaire est urgente : pour détourner le prince de Galles de sa liaison scandaleuse avec une aventurière américaine (Wallis Simpson), la reine veut lui faire rencontrer une princesse bavaroise. Elle charge donc Georgie, cousine du prince, de jouer les entremetteuses. Georgie doit accueillir Hannelore de Bavière dans sa résidence de Londres, lui servir de guide, et l’entraîner dans les même soirées que le prince afin de favoriser un éventuel coup de foudre. Malheureusement rien ne va comme prévu : Georgie n’a pas les moyens d’entretenir une princesse bavaroise et sa suite ; la princesse s’avère être une fan de films policiers, qui jure comme un charretier et a la fâcheuse manie de voler dans les magasins. Pire : les cadavres s’amoncellent autour d’elle. Pour préserver la couronne d’un scandale, Georgie va devoir faire la lumière sur ses morts mystérieuses.

Mais que j’ai ru avec ce livre ! Son Espionne royale et le mystère bavarois est largement à la hauteur du précédent livre. Ce roman policier contient tous les ingrédients pour passer un bon moment : un personnage principal très attachant, des personnages secondaires hauts en couleurs, un cadre très attirant (la période de l’entre-deux guerres façon Downton Abbey) et une intrigue solide que n’aurait pas renié Agatha Christie. Le fait que l’héroïne soit apparentée à la famille royale d’Angleterre est tout simplement la cerise sur le gâteau, car ça apporte un élément original et on se prend rapidement au jeu de chassé-croisé entre la fiction et la vérité historique.

L’histoire est rondement menée, avec une écriture très agréable et énergique. L’humour est très présent, mais jamais au détriment du suspens. La preuve avec le personnage de Darcy O’Mara. Si ce charmant jeune homme bien sous tous rapports semble incarner le rôle du charmeur de services, on peut supposer qu’il a d’autres cartes dans sa manche. Rhys Bowen laisse planer le doute, mais il semblerait qu’il ne soit pas ce qu’il prétend. Et là, l’imagination du lecteur s’emballe forcément. D’autant que le personnage a tendance à apparaître quand on s’y attend le moins !

J’ai adoré ce livre. Si vous êtes fans de romans policiers en général, et de « cosy mysteries » en particulier, vous allez vous aussi forcément succomber au charme de cette nouvelle série de romans policiers. J’espère que les éditions Robert Laffont publieront rapidement la suite des enquêtes de la formidable Georgie. Dans les pays anglo-saxons, il y a déjà une dizaine de tomes. Le bonheur de la lecture ne fait que commencer !

Publicités

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s