Douce Illusion, romance historique de Heather Snow

Il n’y a pas très longtemps, j’ai lu (un peu par hasard) le roman de Heather Snow intitulé L’empreinte de tes lèvres. je ne reviens pas sur ce que je pense de ce titre sirupeux, pas du tout au niveau de cet excellent roman. Mais du coup, ça m’a donné envie de lire la suite : Douce Illusion. Ce nouveau roman est une suite… sans vraiment en être une. Heather Snow utilise comme personnage principal un personnage qui apparaissait fugacement dans le précédent roman, mais il ne s’agit pas d’une suite à proprement parler. En revanche, j’ai retrouvé avec plaisir les ingrédients qui m’avaient fait aimer le premier livre : un roman historique, une histoire d’amour et surtout une intrigue d’espionnage !

Emma n’a pas grand chose en commun avec les autres filles de bonne famille. Dotée d’une mémoire absolue, elle a des facilités évidentes dans de nombreux domaines comme les mathématiques, les statistiques… et la résolution des crimes. Autant de qualités bien utiles puisqu’elle remplace (secrètement) son frère dans ses fonctions de magistrat du canton. Depuis qu’il a chuté de cheval, des années plus tôt, le jeune homme n’a plus jamais été le même, et c’est désormais à Emma qu’il incombe de s’occuper de résoudre les affaires de meurtres, de vol et de disparition de la région. Si les villageois des environs ne trouvent rien à redire, tout change lorsque Derick Aveline revient dans les parages. Ce gentilhomme, dont la propriété est voisine de celle d’Emma, arrive au pire moment : une série de morts mystérieuses vient de frapper le village, et Emma doit identifier rapidement le meurtrier pour l’empêcher de nuire… tout en cachant à Derick qu’une femme occupe illégalement une charge réservée aux hommes. Mais Emma n’est pas la seule à vouloir cacher son secret. Derick Aveline est en fait un espion de la Couronne, qui doit identifier un traitre. Et ses premiers soupçons se portent sur le magistrat de la région…

En un seul livre, je suis devenue fan de Heather Snow, et la lecture de ce second roman confirme tout le bien que je pensais de cette auteure. A force de découvrir un peu mieux le genre très général de la romance historique, je me rends compte qu’on peut vraiment y dénicher des pépites. Bien sûr, on trouve aussi une large sélection de bleuettes sans grand intérêt (mais après tout, c’est de la lecture de divertissement, et on a tous le droit de se faire plaisir !). Mais il y a aussi une veine assez intéressante de romans à suspens dans lequel les éléments se mélangent pour brouiller la frontière entre les genres littéraires.

Douce Illusion n’est pas un roman historique, pas une romance, pas un roman policier. Il tient un peu des trois ! Et loin de ressembler à un monstre de Frankestein littéraire, le résultat est en fait une véritable réussite. Le tandem Emma/Derick fonctionne particulièrement bien. L’espion cache sa mission derrière la façade d’un libertin inconséquent et un peu idiot, histoire de donner le change. Emma a bien du mal à garder son calme devant ce cliché d’aristocrate oisif. Elle qui dispose de toutes les compétences pour mener l’enquête… et faire du meilleur travail que tous les hommes des environs ! Ce rapport de force qui s’installe entre les deux est particulièrement savoureux. Il s’agit autant d’une lutte des sexes que d’une lutte des classes puisque Dereck est d’un rang social supérieur à Emma.

Evidemment, notre duo d’enquêteurs de choc est aussi un tandem amoureux. Les piques qu’ils s’envoient continuellement cache une attirance mutuelle qui date de très loin. Emma et Dereck se sont connus dans leur enfance, et cet élément apporte une grande richesse à leur relation, ce qui sort un peu du cliché de la rencontre amoureuse convenue. D’habitude, dans ce genre de romance, les héros se rencontrent et c’est tout de suite le coup de foudre. Là, on sent bien qu’il s’agit de quelque chose de profond, qui a mûri avec le temps, et qui se fonde sur une connaissance profonde de l’autre et une amitié véritable.

Enfin, j’ai adoré l’intrigue de ce roman. Douce Illusion nous invite à traquer un tueur en série et à démasquer un traitre qui fait passer des renseignements capitaux à l’armée française. Les deux enquêtes sont palpitantes, et on ne manque pas de pistes à explorer au fil de l’histoire. Les rebondissements sont nombreux, et la résolution de l’enquête ménage pas mal de surprises. En ce qui me concerne, j’ai été bluffée par la qualité de l’intrigue policière de ce livre car tout fonctionne vraiment bien.

Du coup, ce livre est à conseiller à une large majorité de lectrices. Si vous aimez les romances, vous aurez une histoire d’amour pleine de tendresse et de passion. Si vous êtes fan de romans historiques, vous découvrirez avec joie la lutte d’une femme cultivée qui tente de faire carrière à une époque où la magistrature est encore réservée aux hommes. Et bien sûr, les amateurs de romans policiers ne manqueront pas d’être séduits par les meurtres et la traque d’un espion. Franchement, si avec tout ça, si je n’arrive pas à vous donner envie de découvrir ce livre, alors je ne sais plus quoi ajouter !!

Publicités

2 réflexions sur “Douce Illusion, romance historique de Heather Snow

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s