Ne tirez pas sur l’oiseau moquer, en version BD

Si comme moi vous n’avez jamais lu le best-seller incontournable d’Harper Lee, Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur, vous avez deux possibilités. Soit trouver une copie du film tiré du roman mettant en scène le formidable Gregory Peck, soit vous tourner vers la BD de Fred Fordham. Il s’agit de la fidèle adaptation du livre. La BD est parue en France aux éditions Grasset en novembre dernier. Mais comme je n’ai découvert l’existence de ce très bel album seulement cette semaine en me baladant dans une librairie, je vous en parle maintenant, avec (seulement !) deux mois de retard.

« Atticus Finch est un jeune avocat qui élève seul ses deux enfants, Jem et Scout. Lorsqu’il est commis d’office pour la défense d’un homme noir accusé d’avoir violé une femme blanche, la vie de la petite famille bascule. Nous sommes dans les années 1930, dans une petite ville de l’Alabama et certaines vérités peuvent être dangereuses à démontrer… »

Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur fait partie de ces quelques livres qui ont, dès leur parution, rencontré un succès formidable. En quelques années seulement, il est devenu culte aux Etats-Unis. Dans les décennies qui ont suivi, il a pris son envol à l’international pour se faire connaître dans de nombreux autres pays. En France, son titre fait probablement penser au film qu’Hollywood en a tiré, mais je ne connais personne autour de moi qui a effectivement lu le livre. Il y a quelques années, la parution de la suite du roman, écrit par Harper Lee, a remis en lumière ce roman qui mérite qu’on s’y attarde.

En ce qui me concerne, Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur est un livre qui figure sur ma Liste de Livres à lire depuis de nombreuses années. Peut-être que le fait d’avoir croisé cette BD me donnera le coup de pied aux fesses dont j’avais besoin pour me motiver à le lire enfin. J’ai pris le temps de feuilleter (longuement) l’album en librairie et il a vraiment l’air très intéressant. Il peut être un bon compromis pour les curieux qui n’ont pas forcément envie de se lancer dans la lecture du roman.

Publicités
Publié dans: B.D

4 réflexions sur “Ne tirez pas sur l’oiseau moquer, en version BD

    • Alivreouvert dit :

      Tu as complètement raison. L’adaptation en BD est moins intimidante ; ça désacralise un peu le côté « grand classique de la littérature » pour rendre l’histoire plus accessible. Au final, c’est un bon moyen d’amener plus de gens à découvrir l’histoire, et je pense que certains lecteurs de BD seront ensuite motivés pour lire le roman.

      Aimé par 1 personne

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s