Extrait des Confessions d’un automate mangeur d’opium

Dès demain, je vous présenterais la chronique du roman de Colin et Gaborit : Confessions d’un automate mangeur d’opium. Ce livre, qui a été le premier roman steampunk de la littérature française, a été une totale découverte pour moi. Je suis tombée dessus par hasard, attirée par la couverture. Et comme il s’agit vraiment d’une curiosité, j’espère le faire découvrir à de nombreux lecteurs autour de moi. Dans cette vision enchantée d’un Paris entre magie et technologie à la Jules Verne, le lecteur est véritablement plongé dans un univers à part. Pour mieux vous en rendre compte, j’ai choisi ce court extrait qui devrait bien vous mettre dans l’ambiance.

« Il ne me restait plus qu’à longer le boulevard des Italiens pour arriver jusqu’aux abords de l’Opéra, et j’en profitai pour admirer les devantures des grands magasins, dont les merveilles s’offraient à ma convoitise, derrière de grandes vitres de verre coloré. Ce quartier-ci était encombré de passerelles, de passages, d’enseignes et de badauds. Le ciel était noir de circulation: les aéronefs se succédaient sans discontinuer aux stations aériennes, couvertes de dômes vert-de-gris. Les arabesques de fer forgé le disputaient à la rigueur de la pierre et du marbre, matériaux nobles mais dépourvus de fantaisie. Des automates de réclame aux yeux nacrés vantaient d’un débit monotone les agréments de tel ou tel magasin, et les passants les regardaient la tête haute, comme s’ils craignaient quelque chose. »

Publicités
Cet article a été publié dans Citations. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s