Ma vie, mon Ex et autres calamités, premier roman de Marie Vareille

couv-ex-calamites-hdQuand on pense « chick lit », on a tendance à tout de suite penser aux auteures anglo-saxonnes. Candace Bushnell, Sophie Kinsella et bien sûr Helen Fielding (dont le troisième tome des aventures de Bridget Jones est sorti récemment en France). Pourtant, dans l’Hexagone aussi nous avons des auteures intéressantes capables d’apporter originalité et humour à un genre qui est un excellent divertissement. Un bon exemple aujourd’hui avec le premier roman de Marie Vareille : Ma vie, mon Ex et autres calamités paru cet été chez City Éditions.

Juliette est une jeune femme dynamique. Bordelaise d’origine, elle est montée à Paris pour vivre sa vie, réaliser ses rêves et trouver l’amour. A priori, tous les objectifs sont remplis : son boulot n’est peut-être pas hyper passionnant, mais elle est douée dans ce qu’elle fait ; elle partage un appartement avec son chéri, un intellectuel qui n’a pas beaucoup de sens pratique et une mère un peu envahissante, mais bon ça va encore ; et elle peut compter sur le soutien de ses deux meilleures amis en cas de coup dur. Cette fan de cuisine coule donc des jours heureux… jusqu’au jour où un coup de tonnerre au boulot la laisse au chômage du jour au lendemain. Dans la foulée, son copain la quitte sans explications. Sa vie vole en éclats et elle n’a plus d’autre choix que d’aller habiter chez une amie et noyer son chagrin dans une (plusieurs en fait) boîte de gâteaux. Mais comme l’histoire ne peut pas finir là, un voyage sur une île paradisiaque à l’autre bout du monde pourrait bien l’aider à retrouver le bonheur !

Le début du roman m’a semblé moyen, mais comme l’héroïne est tout de suite attachante, j’ai facilement pris mon mal en patience. Et j’ai eu raison ! Une fois l’histoire lancée sur ses rails, ça avance très vite et on ne peut plus lâcher cet excellent roman. Les personnages secondaires sont tout aussi attachants que Juliette : on se prend d’affection pour eux, ils nous font rire (mention spécial pour le prof de plongée !) et ils apportent une dimension supplémentaire à l’histoire, lui donnant plus d’épaisseur et de richesse. De la même façon, les péripéties de l’histoire sont à la fois crédibles et complètement originales. Juliette se retrouve dans des situations abracadabrantes, plongée dans une filature digne d’un film d’espionnage ou dans une rencontre improbable à bord d’un avion. On la suit avec plaisir en attendant de voir comment elle va réagir aux différents rebondissements. A travers ses yeux, on se retrouve propulsé dans l’histoire avec beaucoup de plaisir.

Outre l’histoire et les personnages qui sont très réussis, j’ai beaucoup apprécié l’écriture et la structure du roman. L’écriture est légère, rythmée, drôle sans se forcer. Marie Vareille va droit au but, apportant l’humour nécessaire pour garantir une lecture très plaisante. Elle ménage des bulles de réflexion pour Juliette tout en laissant pas mal d’espace d’expression aux personnages secondaires. Il y a d’ailleurs quelques jolies passes d’arme entre Juliette et son prince charmant ! Dans le prolongement de l’écriture, la structure est très bien pensée : les chapitres sont courts et correspondent un peu à un découpage de cinéma, avec des scènes qui s’enchaînent rapidement et facilement. La lecture est extrêmement fluide, ce qui participe au sentiment d’être emporté dans une histoire captivante et bien rythmée.

Jusqu’à la fin, ce joli petit roman ménage pas mal de surprises. J’aurais même tendance à dire que la fin est un peu une apothéose ! J’ai eu beaucoup de plaisir à dévorer ce livre, et pendant les derniers chapitres j’avais hâte de savoir comment ça allait finir. Visiblement, Marie Vareille s’est inspirée des meilleurs romans de chick lit (et je pense aussi des meilleurs comédies romantiques). Elle connaît par cœur les éléments d’une bonne recette (un personnage attachant, une histoire originale) et elle a su insuffler à son histoire un équilibre parfait entre humour et romance. Elle ne verse jamais dans l’histoire à l’eau de rose, et pas une seule seconde on ne peut se douter de la manière dont l’histoire va vraiment évoluer. Elle ménage pas mal de surprises et, au risque de me répéter, c’est vraiment un plaisir à lire !

Je sais qu’il s’agit d’un premier roman. Du coup, j’ai hâte de voir ce qu’elle va écrire à l’avenir. On dirait bien que la chick lit française a trouvé une nouvelle plume de talent. Et ce n’est pas exagéré de dire que ce très bon roman se hisse au même niveau qu’une accro du shopping. Cocorico donc !

Publicités

Une réflexion sur “Ma vie, mon Ex et autres calamités, premier roman de Marie Vareille

Vous en pensez quoi ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s